Victoria Falls (Zambia)

jours 1 - 3

Aux chutes Victoria, la terre se divise et engloutit l’une des plus belles rivières d’Afrique, le puissant Zambèze, créant ainsi la plus large plaque de chutes d’eau du monde. Lorsque l’eau heurte les proches profondeurs de la gorge Batoka en-dessous, un nuage de brume retentit vers le ciel, offrant aux chutes leur nom local de « mosi-oa-tunya » (la fumée qui gronde). Lorsque le Zambèze est au plus plein, la brume se suspend en un nuage pluvieux permanent en haut des chutes, arrosant les visiteurs même le jour le plus ensoleillé de l’année et qui se voit à des kilomètres à la ronde.

En-haut des chutes, sur le Haut-Zambèze, les bateaux glissent sur l’eau tranquille au coucher du soleil alors que le spray éloigné attrape la lumière diminuant en aval. Après les chutes, les parois rocheuses de la gorge Batoka canalisent le Bas-Zambèze en une chaîne de rapides classées au niveau mondiale, réputées pour le rafting en eaux vives.

En plus d’être sacrées au patrimoine mondial de l’UNESCO et d’être une merveille de la nature, les chutes Victoria forment également une frontière naturelle entre le Zimbabwe et la Zambie. Les chutes peuvent être vues depuis les deux pays et la majorité des activités est proposée des deux côtés, allant des survols en hélicoptères aux visites de villages et aux boutiques de souvenirs.

Que vous ayez en tête un salon de thé relaxant dans une grandeur coloniale ou un saut à l’élastique d’un pont à vous arrêter net le coeur, les chutes Victoria occuperont à la fois les plus calmes et les accrocs d’adrénaline les plus insatiables pendant des jours.

Depuis la Zambie, l’un des côtés permettant de voir les chutes permet également d’apprécier la Gorge Batoka ainsi que la possibilité d’être perché au niveau des chutes sur la vertigineuse île de Livingstone.

Depuis le Zimbabwe vous aurez une vue frontale sur trois quarts des chutes, soit un rideau d’eau de 1,7km de large, et trouverez de nombreux points de vue le long de sentiers serpentant à travers une forêt tropicale maintenue chaude et humide grâce aux sprays des chutes.

Southern Hwange National Park

jours 3 - 6

Lake Kariba

jours 6 - 9

Cette gigantesque mer intérieure qu'est le lac Kariba vous transporte dans un état de douce léthargie. Le temps ralentit et les jours s'écoulent doucement au rythme d'excursions en bateau, d'observation de la faune, de visites d'îles; la brise rafraîchissante du soir et les couchers de soleil magnifiques viennent parfaire l'expérience. Le long des berges du lac Kariba, des troncs d'arbres d'anciennes forêts immergées forment des sculptures à la surface de l'eau tout en offrant un habitat unique pour les oiseaux aquatiques. La bande son du lac est composée du doux clapotis de l'eau occasionnellement interrompu par le cri perçant de l'aigle pêcheur ou les grognements d'un hippopotame mécontent.

L'activité tant humaine qu'animale dépend entièrement de l'eau du lac qui assure leur survie. Depuis le lac vous aurez d'excellente occasions d'observer la vie sauvage puisque les berges offrent une herbe grasse pour les herbivores. Une fois dans le parc national de Matusadona, il est parfois donné d'apercevoir les prédateurs qui suivent les troupeaux.

Le lac Kariba est réputé pour la pêche. Le lac compte plus de 40 espèces de poissons dont plusieurs types de tilapia et le poisson tigre très batailleur pour lequel le Zambèze est réputé.

L'offre d'hébergement est variée tant sur les rives que sur les îles du lac, allant de rustique à luxueux. Une des façons les plus emblématiques pour apprécier le lac est d'embarquer à bord d'un houseboat. C'est l'occasion parfaite pour se détendre entre amis ou en famille dans un cadre intime et d'apprécier un itinéraire personnalisé. La plupart des houseboats ont leurs petites annexes pour le cabotage et la pêche. Les vacances par excellence consistent ici à lire, se détendre, profiter du soleil et pêcher. Chaque jour se termine par un coucher de soleil flamboyant sur les eaux miroitantes, un gin tonic à la main.

Mana Pools National Park

jours 9 - 12

Patrimoine naturel mondial de l'UNESCO

Mana Pools National Park est synonyme du fleuve du Zambèze, des éléphants, des lions, de coins perdus et de vie sauvage. Ce parc exceptionnel est reconnu patrimoine naturel mondial par l'UNESCO grâce à la beauté de sa nature intacte et du large éventail d'espèces mammifères sauvages, de poissons et des plus de 350 espèces d'oiseaux présentes. Mana Pools est l'un des parcs les plus populaires du Zimbabwe.

Mana Pools est la seule réserve animalière du Zimbabwe à être reconnu Patrimoine mondial de l'UNESCO et regroupe les plus grandes étendues d'Afrique boisées d'Acacia et de Mahogany (acajoux) associées à de spectaculaires forêts denses de Mopane. Mana Pool fait partie d'une grande vallée vieille de 300 millions d'années qui abrite une large diversité de mammifères et plus de 400 espèces d'oiseaux. Mana Pools s'étend sur 2 196km² couvrant 80km du fleuve du Zambèze mais fait partie des 10 500km² de parcs et de réserves qui va du barrage du Kariba à l'Ouest à la frontière mozambiquienne à l'Est. Cette vaste zone, sans frontière physique, permet aux animaux de migrer librement, et d'aller même traverser le fleuve du Zambèze dans le Nord pour rejoindre la Zambie où il y a également de grandes régions sauvages réservées pour la conservation de la vie sauvage.

Le parc national a été établi pour conserver la zone aussi sauvage que possible, avec seulement du tourisme non invasif et sans impact. Il n'y a pas de lodges de safaris, de générateurs, de clôtures électriques ou d'autres structures associées aux camps de safaris, ceux-ci étant interdits par la loi. Tous les camps mobiles doivent être repliés le jour du départ des voyageurs pour assurer le minimum de dommages à l'écosystème.

Le nom "Mana" signifie quatre dans le langage local Shona. Ceci fait référence aux quatre lacs situés sur les terres proches du fleuve du Zambèze. Ces lacs sont les restes des bras morts du fleuve du Zambèze qu'il a creusés des milliers d'années plus tôt alors qu'il changea sa course vers le Nord. Hippopotames, crocodiles et un large éventail d'oiseaux aquatiques peuplent les lacs. « Long Pool » est le plus grand des quatre lacs, s'étendant sur plus de 6km dans la direction Est-Ouest. Le lac a une importante population d'hippopotames et de crocodiles et il est le favori des grands troupeaux d'éléphants qui viennent s'abreuver en provenance des zones à la végétation luxuriante du Sud.

Au fur et à mesure que l'on se déplace vers le Nord en direction de la rivière du Zambèze, en provenance des forêts situées sur les sédiments de Karoo, la végétation change pour des étendues boisées de Faidherbia albida situées sur les terrasses de l'ancienne rivière. La lumière filtrée à travers les arbres comme dans les cathédrales à travers les vitraux crée une atmosphère unique et surréaliste qui donne toute sa beauté à Mana Pools.

Lions, léopards, hyènes tachetées et guépards sont présents dans la région mais leur nature secrète les rend difficile à observer. Cependant, malgré cela, il est rare que le visiteur quitte Mana Pools sans avoir au moins observé un de ses grands carnivores. En direction du Nord, au large des terrasses fluviales, le fleuve du Zambèze s'écoule tranquillement vers l'océan indien. Ce long fleuve tranquille était autrefois une route majeure pour le commerce d'ivoire et d'esclaves qui constitue un passé bien sombre pour le pays.

retour haut de page